Category Archives: Entretenir ses Plantes

philodendron birkin plante

Alors que l’on ne cesse de découvrir de nouveaux philodendrons sur le marché, le birkin ou green wave, était en vogue cette année !

 

 

Les besoins en lumière

Comme tous ses cousins philodendrons, le philodendron birkin s’adapte à son environnement. Une belle lumière ou un endroit à la mi-ombre lui suffira ! On évite encore et toujours de placer sa plante en plein soleil pour éviter les brûlures des rayons de soleil. De mon côté, il est à quelques mètres de ma fenêtre plein sud et il pousse non stop !

 

 

 

Les apports en eau du philodendron birkin

 

Un arrosage léger tout au long de l’hiver et un terreau frais en laissant sécher la terre en surface pendant sa période de croissance et le tour est joué ! Il n’est pas vraiment fan des excès d’eau alors attention à ne pas trop avoir la main lourde.

Malgré ses feuilles épaisses, une petite douche de temps à autre lui fera le plus grand bien. Tu peux également brumiser ta plante régulièrement si ton intérieur est sec avec de l’eau non calcaire de préférence.

birkin philodendron plantes

Entretenir ma plante

 

Sans grande surprise, je dirai que le philodendron birkin fait partie de ma sélection de plantes idéales pour les débutants. Ses feuilles ornées de lignes blanches apprécieront un apport d’engrais dès le mois de mars environ une fois par mois. Si ta plante est à l’étroit, n’hésite pas à la rempoter dans un pot légèrement plus grand pour qu’il puisse continuer sa croissance.

 

 

 

 

Bouturer un philodendron birkin

Pas si simple d’obtenir une belle descendance à notre beau philodendron birkin ! Si ta plante te fais de petits rejets, attends qu’ils aient au minimum 3 feuilles pour pouvoir le séparer de la plante mère. Tu peux également le laisser évoluer auprès de la plante principale pour que la potée soit plus volumineuse !

 

 

 

 

Encore un philodendron qui m’a séduite après quelques jours en jardinerie ! L’essayer c’est l’adopter ! Promis, juré…

 

 

soin plante automne

L’automne arrive dans quelques jours ! Je te partage mes conseils pour préparer tes plantes aux changements à venir !

 

N’hésite pas à rempoter si c’est nécessaire !

La transition entre l’été et l’automne se fait rarement de façon brusque. Les températures vont commencer à baisser, le temps d’ensoleillement aussi. Rien n’est sensé être trop brutal. Ainsi si tu vois qu’une de tes plantes a besoin d’être rempotée, n’attends pas ! Lors de ton rempotage n’hésite pas à changer complètement le terreau et à placer des billes d’argile en fond de pot. Il y a quelques jours j’ai rempoté mon tout dernier ficus arrivé à la maison. J’ai utilisé le terreau de rempotage Fertiligène adapté à ce genre de transition et le tour est joué !

 

automne plante soin

Continue l’apport en engrais tant qu’il fait doux.

Mon orientation (plein sud) me permet de garder une température assez haute dans mon appartement. Je continue donc de chouchouter un maximum mes plantes qui sortent d’une grosse invasion de nuisibles. Avec un apport en engrais par semaine, je préfère utiliser l’engrais tout prêt plantes vertes KB et l’engrais rapide cactus KB.

En effet tant que la période est propice à la pousse de tes plantes il ne faut pas hésiter à leur apporter de nouveaux nutriments !

Tu peux re-disposer tes plantes en fonction de ton intérieur.

Le plus gros du changement se fera sentir assez vite ! La lumière présente dans ton intérieur va diminuer petit à petit. N’hésite pas à réorganiser tes plantes pour essayer de les placer dans les endroits les plus lumineux de tes pièces.

 

plante soin automne

Attention, adapte l’arrosage aux besoins de tes plantes.

Tu dois surveiller la température de tes pièces et commencer à adapter tes arrosages. Si la température est toujours aussi haute, pas de problème, continue d’arroser régulièrement. Par contre quand les journées commenceront à être plus froides, tu pourras les espacer et bien arroser seulement quand le substrat de tes plantes sera bien sec.

N’hésite pas à partager comment se passe la transition chez toi et comment tu prends soin de tes plantes en automne !

engrais plante printemps

Qui dit nouveau printemps, dit boost de croissance pour tes plantes ! Et oui c’est la période de réveil des plantes d’intérieur ! Je vais te partager mes tips pour réussir un bon début de printemps avec tes protégées.

Opération nettoyage et taille !

Oui oui ! Il n’y a pas que les plantes d’extérieur qui ont besoin d’une coupe de cheveux à l’arrivée des beaux jours ! Si tu as un peu négligé tes plantes dernièrement, il est temps de supprimer les feuilles mortes, de leur  faire prendre une belle douche et pourquoi pas de les traiter au savon noir pour faire briller leurs feuilles ! Un petit moment de soin qui sera idéal pour les lancer dans leur croissance !

Un rempotage s’impose !

Il n’est pas nécessaire de changer de pot tes plantes chaque année. Néanmoins si les racines sortent du pot par le dessous, c’est qu’il est temps de passer à l’action !
Rempoter qu’est-ce que c’est? C’est renouveler complètement le terreau de ta plante pour lui apporter du terreau frais et plein de nutriments pour qu’elle continue de croître. De mon côté pour mes plantes d’intérieur, j’utilise du « terreau poids plume » adapté très souple et facile à utiliser de La Pause Jardin. Si ta plante n’apprécie pas les excès d’eau n’hésite pas à mettre un bon drainage en fond de pot grâce à des billes d’argile, cela évitera les catastrophes de pourriture de racines !
Changer le terreau oui mais le pot également. Si les racines sont à l’étroit dans le pot actuel c’est qu’il est devenu trop petit. Sélectionne un pot de la taille supérieure et le tour est joué !

Des vitamines pour tout le monde !

Et celles qui n’ont pas besoin d’être rempotées alors? Tu peux leur apporter une petite dose de « vitamines » pour les encourager à pousser plus vite avec un peu d’engrais !
Solide ou liquide à toi de choisir ! J’utilise personnellement l’engrais liquide de La Pause Jardin car il est prêt à l’emploi pas besoin de doser, clic clic et c’est dans la terre ! Il faudra réitérer l’apport d’engrais une fois toutes les deux semaines voire une fois par mois suivant la variété.
Si tu n’es pas très assidu, tu peux aussi placer de petits « Dés à pousser » directement dans la terre pour que les nutriments se diffusent tout au long des mois qui arrivent pour ta plante. Une façon toute douce de leur dire : « allez pousse ma belle tu vas être canon ! »
Pour celles qui font vraiment la tête à la sortie de l’hiver, tu peux aussi utiliser l’engrais « Juste dose » qui nourrit ta plante pendant 4 semaines !
plante engrais printemps

Adapte l’emplacement de ta plante à la nouvelle lumière de ton intérieur !

Terminées les journées grises sans fin aux faibles lumières ! Ton intérieur laisse désormais davantage rentrer la lumière et tes plantes vont adorer ! Attention tout de même à respecter leurs besoins et à les déplacer au risque qu’elles reçoivent trop ou trop peu de lumière ! Prends garde à ne pas laisser une seule plante sauf les cactus et succulentes en plein soleil car sinon c’est la brûlure assurée !
Prêt(e)s pour accueillir le printemps ?! Alors à vos marques, prêts? Jardinez !!
wishlit plante 2021

Alors, alors, après deux mois, j’ai enfin sélectionné les plantes que je voudrai dénicher pour mon intérieur cette année ! Mais avant, si on faisait un petit récapitulatif de mes trouvailles de l’année 2020?

 

Ma wishlist 2020 est validée !

Finalement, je n’ai pas mis longtemps à terminer cette liste car dès que j’ai eu l’occasion d’acheter l’une de ces beautés je ne l’ai pas loupée ! J’aurai d’ailleurs pu potentiellement m’abstenir pour le philodendron verrucosum qui est dans un sale état et dont je n’arrive pas à me dépatouiller. Bref voici un petit rappel !

Pour récapituler voilà les plantes que j’avais sélectionnées l’année passée :

  • Philodendron Pink Princess
  • Philodendron Hastatum
  • Ludisia Discolor
  • Philodendron Verrucosum

Et les voici en photo chez moi !

 

 

Pour cette année, j’ai envie de mettre  » la barre plus haute » car il s’agit de plantes moins faciles à trouver sur le marché en ce moment. Même si certaines commencent à apparaître sur quelques sites en ligne, je prévois éventuellement d’étaler ces achats sur  l’année prochaine car je devrai potentiellement investir…

L’année 2020 a été un peu spéciale et même si j’avais pris comme résolution de choisir davantage mes plantes, j’ai néanmoins pas mal craqué. Ainsi ma collection ne cesse de s’agrandir même si les espèces sont « communes ».

J’arrête le suspense, voici ma wishlist pour 2021 !

Roulements de tambour…

  • Philodendron Gloriosum
  • Maranta Massangeana ou Maranta Black
  • Philodendron Silver Cloud
  • Aeonium Arboretum

 

 

 

 

Je vous laisse admirer ces jolis bébés que j’espère trouver durant cette année 2021 et je vous dis à l’année prochaine ! 😉

dormance caladiums

Au printemps dernier tu as craqué sur une ou plusieurs variétés de caladiums ! Si spectaculaires durant les beaux jours, quand vient l’hiver ils font vite la tête… Mais alors qu’arrive-t-il à nos caladiums quand l’été part en vacances?
Je t’explique tout ici !

 

Le caladium est une plante à bulbe !

Le tubercule du caladium est sa réserve alimentaire ! Il lui offre une saison de dormance pour lui permettre de sortir de nouvelles feuilles dès que les températures seront plus douces !
A la fin de sa période de croissance il est donc normal de voir ta plante dépérir et passer l’arme à gauche : c’est la mise en dormance du caladium !

Que faire lorsque ma plante est totalement fanée?

 

dormance caladium

 

Tu as deux façons de « stocker » ton bulbe de caldium :
– Tu peux le laisser en terre : attention lorsque tu choisis cette technique, il faut faire en sorte que le terreau soit le plus sec possible. Car si tu places ton pot dans un placard ou dans une cave et que le terreau est encore humide, tu risques de faire pourrir ton bulbe et de ne jamais revoir la couleur de ton caladium. Alors laisse le sécher au soleil quelques jours ou place à proximité d’une source de chaleur !

– Tu peux tout à fait retirer le bulbe de terre ! Si tu manques de place c’est idéal pour le stocker. Il te suffit de creuser à la recherche de ton bulbe dans la terre ! Egalement, fais en sorte que le bulbe soit propre et sec avant de le placer dans un petit sachet en kraft dans lequel tu peux mettre un peu de paillage pour assurer une bonne conservation.

Et après que faire de ton caladium ?

Tu peux le ranger dans un placard, une cave ou une petite boite ! Il ne te manque plus qu’à patienter jusqu’au printemps (mars ou avril) avant de recommencer les arrosages ou de planter à nouveaux tes bulbles !

Bonne nuit les petits caladiums !

taux humidite plantes

Depuis que j’ai emménagé dans mon nouvel appartement, j’ai investi dans des humidificateurs. On me demande très souvent pourquoi et est-ce que c’est indispensable. Pour répondre à ces questions je vais d’abord t’expliquer comment l’air de nos maisons se comporte et comment nos plantes y « survivent ».

La respiration des plantes.

Nos plantes respirent par des pores appelés stomates situés très souvent sous les feuilles.
Grâce à eux, la plante effectue des échanges de gaz. L’air libéré par la plante est souvent plus humide que l’air. Ainsi lors de sa respiration, la plante perd de l’eau.
Plus l’air de ton intérieur est sec plus elle perdra d’eau. Pour compenser cette perte, la plante ferme partiellement ses stomates. Elle ne peut donc plus respirer correctement !
On peut voir les conséquences sur nos plantes : le feuillage brunit sur le bord et/ou la pointe et il peut même tomber. La croissance est elle aussi impactée. La plante peut même demander un arrosage plus fréquent pour compenser la perte d’eau par son feuillage.
Elle peut avoir l’air mal en point et sera susceptible d’attirer les nuisibles qui seront plus à même de s’installer et attaquer ta plante.
Bref un vilain cercle vicieux que tu peux éviter en augmentant l’humidité de ton intérieur !
humidité taux plante

Les besoins en hygrométrie de tes plantes.

Ici nous allons parler des plantes au feuillage fin qui ont des besoins plus importants en hygrométrie. Effectivement les plantes comme les succulentes ou les cactées se satisferont d’un taux d’humidité à 50% sans problème !
Nos plantes apprécient une humidité relative ( c’est le rapport entre le contenu en vapeur d’eau de l’air et sa capacité maximale à en contenir )  de 70 à 80%. Or on est d’accord, que c’est un peu trop pour nous les humains. Néanmoins un taux autour de 50% peut tout à fait être un bon compromis pour les deux ! Et oui, cela nous permets de mieux respirer et nous souffrons moins longtemps de rhumes, grippes et autres maladies !
taux humidité plante

Comment augmenter le taux d’humidité relative?

L’humidificateur est ici un outil très apprécié car il peut monter à des taux d’humidité importants et peut subvenir aux besoins de la plupart des végétaux. Il y a cependant une limite, car l’hygrométrie ne sera peut être pas assez haute en fonction des besoins de chacune de tes plantes.
Il existe d’autres solutions parfois moins coûteuses pour pallier aux besoins d’humidité des plantes :
  • Tu peux les regrouper : rassemblées, elles pourront bénéficier de l’humidité de leur voisine et créer un petit coin très humide. ( Et oui n’oublie pas, chaque plante rejette de l’eau ! )
  • Place tes plantes sur un plateau de graviers ou billes d’argile : verse de l’eau régulièrement sur ce lit de pierres, cela permettra à la zone d’être très humide lors de l’évaporation de l’eau.
  • Pour les plantes les plus fragiles, tu peux les cultiver sous un abri pendant l’hiver : de petites cloches en verre peuvent tout à fait faire l’affaire ou encore des terrariums ou des sacs transparents, car l’humidité y est proche de 100% !
Je recommande très souvent de vaporiser les plantes : c’est top, ça permet une petite douche et un petit peu d’humidité dans l’air proche de la plante, mais l’effet et très passager ! Tu n’obtiendras jamais le taux d’humidité obtenus grâce aux conseils ci-dessus en vaporisant ta plante une fois par semaine ! Ou alors lance toi dans une vaporisation quotidienne de préférence le matin et le soir !
Que ce soit en été et surtout en hiver, nos intérieurs sont secs pour nos plantes. Alors prépare toi à humidifier l’air de ton habitat pour que tout le monde passe une belle saison !
plantes pincer intérieur

On retrouve souvent ce terme pour l’entretien de nos plantes d’extérieur et plus spécifiquement les arbres fruitiers. Je t’explique ci-dessous pourquoi on peut aussi pincer ses plantes d’intérieur !

 

 

 

 

Mais pincer, ça veut dire quoi?

 

Le pincement c’est une action qui consiste à sectionner, avec les doigts ou un outil tranchant, une pousse en croissance pour provoquer le démarrage de pousses latérales et densifier ainsi le feuillage ou le nombre de boutons à fleurs.

 

Et oui il s’agit clairement de couper la toute nouvelle tige ou encore la tête de ta plante chérie ! Mais c’est pour le meilleur ! Je t’explique tout ci-dessous.

 

 

L’effet du pincement sur les plantes d’intérieur

Pincer les plantes permet de favoriser le développement de nouvelles ramifications. Certaines de nos plantes d’intérieur se développent souvent sur une seule et unique tige et deviennent parfois trop hautes. En coupant la ou les tiges qui montent trop haut, de nouvelles pousses vont apparaitre très rapidement au noeud précédent le pincement.

Cela évite que la plante soit déséquilibrée et ne s’allonge d’un même coté.

 

plantes intérieur pincer

 

Pincer ses plantes avec un objet coupant !

 

Utiliser des ciseaux ou bien un sécateur permet d’immédiatement pouvoir mettre en eau la tige que l’on vient de couper ! Et oui, pincer c’est aussi créer une nouvelle plante et donc bouturer sa plante pour en obtenir de nouvelles !

 

Le printemps est la saison idéale pour pincer et rendre tes plantes plus belles et touffues ! Alors tente le ! 🙂

lumiere besoin plante

On me demande parfois si avec un intérieur totalement sombre il est possible d’avoir des plantes chez soi. Je vous explique ci-dessous pourquoi la lumière est indispensable pour les plantes même les plus coriaces au manque de lumière.

La lumière, un facteur indispensable pour la croissance de la plante.

Nos amies les plantes se développent grâce à l’énergie de la lumière : c’est ce qu’on appelle la photosynthèse.
Il y a quatre conditions nécessaires à la photosynthèse :
  • La présence de chlorophylle (c’est un pigment que nos plantes possèdent qui leur donne leur belle couleur verte).
  • La présence de dioxyde de carbone.
  • La présence d’eau transportée par la sève des racines vers les feuilles.
  • Et la présence de lumière !!
Tout se passe dans les feuilles, dans le chloroplaste plus précisément : c’est une sorte de poche dans laquelle se trouve la chlorophylle.
L’eau et le CO2 y sont décomposés pour créer des glucides : une partie de ces glucides seront utilisée pour que la plante se développe et l’autre sera stockée.
Pour certaines plantes comme les euphorbiacées ou les succulentes, la photosynthèse a lieu sur les tiges.
C’est au cours de cette réaction que la plante produit de l’oxygènepour notre plus grand plaisir.
Voici une petite vidéo qui résume simplement ce qu’est la photosynthèse et son rôle dans la croissance de la plante :

Le rôle de la chlorophylle

C’est grâce à la chlorophylle que la plante réalise sa photosynthèse !
Qu’en est-il de nos plantes dont les feuilles sont blanches? Tu sais ces plantes que tout le monde s’arrache qu’on appelle aussi variégata ! Et bien oui, elles sont dépourvues de chlorophylle sur les zones du feuillages qui ne sont pas pigmentées et vivent au dépend des feuilles vertes car la zone verte donne de la nourriture à la zone blanche.
C’est la raison pour laquelle nos plantes panachées préférées sont moins vigoureuses que nos plantes vertes ! Elles ont besoin de plus de lumière pour réussir à produire assez de sucre pour faire vivre l’intégralité de la plante !

Maintenant que l’on sait que tout se passe au niveau des feuilles, que faire lorsqu’elles prennent la poussière?

La réponse à cette question est simple : il faut prendre le temps de nettoyer les feuilles de tes plantes ! Qui dit feuilles poussiéreuses, dit difficulté à réaliser la photosynthèse et donc la plante va souffrir d’un manque de nutriments. N’hésite pas à doucher souvent ta plante ou à passer un chiffon humide sur ses feuilles pour prévenir l’apparition de poussières et de calcaire qui impacterait la croissance de la plante.

Choisis ta plante en fonction de la lumière de ton intérieur !

Maintenant que tu connais le rôle de la lumière sur tes plantes, prends le temps de sélectionner les variétés de plantes qui seront le plus à même à vivre dans ton intérieur. Certaines plantes sont capables de s’adapter à des environnements alors que d’autres vont simplement dépérir.
choisir comment sa plante

D’après mon expérience, je me suis rendue compte que la plupart des gens n’arrivaient pas à choisir LA plante qui allait désormais faire partie de leur intérieur. Je vous en parle juste ici !

 

Alors que tu te balades dans ta boutique préférée, tu ne sais pas vraiment comment choisir une plante qui pourrait convenir à ton intérieur. Très souvent dans les grands magasins, peu d’indications sont mises à disposition pour choisir une plante adaptée à tes envies et surtout à ton intérieur. La première étape quand tu rentres dans un magasin est la suivante :

– Distinguer les différentes catégories de plantes.

 

Il va de sois que si tu cherches une plante pour ta cuisine et que tu achètes finalement une plante potagère, elle va avoir du mal à se sentir à l’aise chez toi ! Ainsi, il y a différents espaces que l’on retrouve dans toutes les boutiques françaises : plantes de saison (extérieures), plantes à bulbe, plantes potagères, arbres fruitiers, plantes pour bassin, etc. A savoir également, que certaines plantes aromatiques peuvent très bien vivre en intérieur, dans ce cas n’hésite pas à demander de l’aide à un vendeur pour t’aider à les identifier. Voici la liste des plantes aromatiques que tu peux cultiver en intérieur dans un endroit bien lumineux voire ensoleillé :

  • Basilic
  • Persil
  • Thym
  • Ciboulette
  • Menthe
  • Coriandre
  • Origan

Le plus souvent ces catégories sont présentées en extérieur ou sous serre, ce qui permet d’identifier l’endroit qui sera le plus adapté à leur culture.

Une fois de retour à l’intérieur du magasin tu pourras y trouver les trois plus grandes catégories de plantes d’intérieur, à savoir : les plantes vertes, les succulentes et les cactus.

 

choisir sa plante

 

 

– Choisir une plante en fonction de son exposition et son entretien.

 

Très souvent, on tombe nez à nez avec une plante pour qui c’est le coup de foudre immédiat. « Qu’est-ce qui te plait chez cette plante? Elle est élégante, colorée, avec des feuilles originales, et tu la vois parfaitement juste derrière ta baie vitrée. Elle sera parfaite ! » Grosse erreur ! On a tendance à imaginer  un endroit spécifique avec une luminosité particulière et qui ne conviendra pas à toutes les familles de plantes d’intérieur…

Celles-ci sont pour la plupart, des plantes tropicales qui aiment un certain taux d’humidité et de chaleur. Mais chaleur ne signifie pas le plein soleil toute la journée sous 45° ! Les plantes d’intérieur n’aiment pas le soleil direct, il ne faudra pas exposer ta nouvelle plante au soleil surtout en plein été.

Une bonne façon de savoir si la plante est robuste ou pas? Touche ses feuilles ! Le plus souvent (je dis bien souvent, ce n’est pas le cas pour toutes les plantes) celles qui ont les feuilles les plus épaisses sont les plus costaudes et leur besoin en eau est moins important.

 

Attention, les succulentes et les cactus sont pour le coup des cas à part : habituées aux conditions extrêmes, ces plantes supportent et adorent même le plein soleil !

Pour la succulente, elle peut vivre en intérieur si la luminosité est importante et elle peut même vivre en plein soleil durant le printemps et l’été ! Le cactus quant à lui raffole du soleil ! En été c’est l’endroit idéal pour stimuler sa croissance et le voir grimper de plusieurs centimètres. A noter que ces plantes adorent la chaleur et par conséquent ne pourront pas vivre en extérieur en hiver !

 

La meilleure façon de ne pas acheter n’importe quelle plante et la plus simple d’après moi : demande à un vendeur de te confirmer l’entretien de ta plante coup de coeur pour ne pas être déçu plus tard si elle ne s’adapte pas à la pièce dans laquelle tu rêvais de la mettre 😉

 

 

comment choisir sa plante

 

 

– Comment en choisir une parmi tant d’autres ?

 

Après avoir fais le tour du magasin, tu as trouvé LA plante de tes rêves ! Une dernière étape arrive alors : laquelle choisir ? Voici mes petits tips pour prendre la plus :

  • Inspecte la plante : et oui, les maladies peuvent atteindre toutes les plantes même celles en jardinerie. Regarde de plus près ta plante avant de la mettre dans ton joli panier !
  • Choisis une plante qui pousse ! C’est tout à fait personnel, mais si une plante est déjà en pleine croissance pourquoi ne continuerait-elle pas à grandir chez toi ?
  • Prends celle qui te plait ! On me demande souvent de choisir à la place des autres, parce que j’ai « plus l’habitude ». C’est vrai, mais je marche surtout au feeling ! Si une plante me plait et que j’ai le choix, il faut que je sente un petit peu « d’amour » ou du moins un peu d’envie de l’avoir chez moi ! Alors tu peux demander l’avis à ton voisin, mais le mieux c’est tout de même que le choix final te revienne. 🙂

 

Il me semblait important de traiter ce sujet, car je rencontre souvent ce type de problématique dans mon métier. J’encourage les gens à se faire conseiller un maximum et à choisir la plante qui leur plait pour qu’ils soient encore plus fiers de la ramener chez eux et surtout de la chouchouter pour la voir grandir !

Et toi, comment choisis-tu ta nouvelle plante? 🙂

sos plante va mal

Depuis quelque temps, il semble que ta plante préférée fasse un peu la tête.

Pas de panique !

 

Il peut arriver que les plantes se sentent mal. Observe ta plante et prends le temps d’identifier le problème, il y a toujours une explication !

Une plante peut ne pas être heureuse, avec le temps et un peu d’expérience, tu pourras anticiper lorsque c’est le cas et aider ta plante à trouver sa place chez toi !

 

interieur sos plante

Les problèmes les plus récurrents :

  • Les excès ou le manque d’eau
  • Le manque de ventilation d’une pièce
  • Un terreau pauvre en nutriments
Tout au long de la vie de tes plantes, observe les changements, le feuillage qui jaunit, le terreau qui sèche rapidement ou bien un arrêt de croissance. Regarde également comment tes plantes réagissent aux changements de température d’une saison à une autre et garde toujours en tête l’image de ta plante en pleine forme pour avoir un point de comparaison.

Docteur plante en action !

Si une de tes plantes dépérit, au lieu de la laisser souffrir dans son coin prends soin d’elle davantage !
Les plantes ont elles aussi besoin d’attention et de beaucoup d’amour ! Commence par lui donner un bon bain pour nettoyer ses feuilles de la poussière ou supprimer d’éventuels petits insectes. Si la plante te semble malade, traite les feuilles et le terreau avec un mélange d’huile de neem et de savon noir ou un pesticide naturel qui y ressemble.
Prends également le temps d’aérer ton intérieur ! La qualité de l’air est importante pour les humains comme pour les plantes et certains parasites pourraient infester tes plantes si ta pièce manque de ventilation. Alors même en hiver, aère ton intérieur dès que le soleil montre le bout de son nez !
sos plante interieur

Les 5 problèmes récurrents chez les plantes d’intérieur

  • Problèmes liés à la lumière
Quelque soit la saison, une plante peut manquer ou recevoir trop de lumière.
En général il faut éviter que tes plantes d’intérieur reçoivent le soleil directement sur le feuillage qui pourrait être brulé avec le temps. Egalement, si les feuilles sont flétries ou ont tendance à jaunir puis à tomber, c’est que la plante subit un excès de lumière et il faudra absolument la déplacer.
Dans le cas contraire, si la croissance de ta plante est impactée, que les feuilles sont de petite taille ou ont une forme différente, c’est que ta plante manque de lumière naturelle ! Il faudra alors la déplacer pour lui permettre de capter plus de lumière et surtout plus longtemps !
  • Les problèmes liés à l’arrosage
Le plus souvent, le problème le plus fréquent vient de l’arrosage d’une plante.
Il est parfois difficile de jauger si la plante a besoin d’eau ou pas. La meilleure façon de savoir si une plante a son terreau sec, c’est de mettre au moins une phalange dans la terre. Si ton doigt est encore humide, il n’est pas nécéssaire d’arroser ! Si au contraire le substrat est sec, tu peux arroser ta plante.
Lorsque les bords des feuilles de ta plante brunissent c’est que l’air ambiant est trop sec et que ta plante manque d’eau. Dans les jours qui suivent, maintiens le terreau humide pour la remettre en forme !
Lors d’un excès ou d’un manque d’eau ou bien si la plante subit un courant d’air trop récurrent, les feuilles peuvent tomber ou bien s’enrouler sur elles-même. Déplace alors ta plante pour qu’elle ne subisse pas de changement de température trop important et évite que le terreau baigne dans l’eau.
Mais dès que celui-ci est sec, arrose immédiatement ta plante !
Si le terreau a du mal à absorber l’eau lors des arrosages, c’est qu’il est appauvri ! Rempote alors ta plante avec un nouveau terreau frais et riche en nutriments.
  • Les problèmes liés à la température
Dans le cas ou la température est trop importante pour ta plante, tu pourras observer que les nouvelles feuilles seront plus petites que d’habitude. Il est possible de remarquer également un flétrissement des feuilles.
Si la croissance est rapide et que cela entraine la malformation de feuilles, qu’elles jaunissent, se tâchent ou encore que les bourgeons tombent, c’est que la température de la pièce est trop basse. Déplace ta plante ou chauffe la pièce pour mettre la plante dans un environnement plus adapté !
  • Problèmes liés à la nutrition
Cela entraîne certaines réactions qui peuvent être :
  • Une croissance ralentie
  • La formation de petites feuilles à marges jaunes
  • La formation de feuilles vert pâle
  • Les feuilles à la base de la plante présentent des marges jaunes qui virent au brun
  • La formation de feuilles jaunes avec les veines encore vertes.
J’espère qu’avec toutes ces indications, tu arriveras au mieux à identifier les problèmes de tes plantes, à les soigner plus vite et correctement ! Partage moi ton expérience en commentaire. 😉