philodendron birkin plante

Alors que l’on ne cesse de découvrir de nouveaux philodendrons sur le marché, le birkin ou green wave, était en vogue cette année !

 

 

Les besoins en lumière

Comme tous ses cousins philodendrons, le philodendron birkin s’adapte à son environnement. Une belle lumière ou un endroit à la mi-ombre lui suffira ! On évite encore et toujours de placer sa plante en plein soleil pour éviter les brûlures des rayons de soleil. De mon côté, il est à quelques mètres de ma fenêtre plein sud et il pousse non stop !

 

 

 

Les apports en eau du philodendron birkin

 

Un arrosage léger tout au long de l’hiver et un terreau frais en laissant sécher la terre en surface pendant sa période de croissance et le tour est joué ! Il n’est pas vraiment fan des excès d’eau alors attention à ne pas trop avoir la main lourde.

Malgré ses feuilles épaisses, une petite douche de temps à autre lui fera le plus grand bien. Tu peux également brumiser ta plante régulièrement si ton intérieur est sec avec de l’eau non calcaire de préférence.

birkin philodendron plantes

Entretenir ma plante

 

Sans grande surprise, je dirai que le philodendron birkin fait partie de ma sélection de plantes idéales pour les débutants. Ses feuilles ornées de lignes blanches apprécieront un apport d’engrais dès le mois de mars environ une fois par mois. Si ta plante est à l’étroit, n’hésite pas à la rempoter dans un pot légèrement plus grand pour qu’il puisse continuer sa croissance.

 

 

 

 

Bouturer un philodendron birkin

Pas si simple d’obtenir une belle descendance à notre beau philodendron birkin ! Si ta plante te fais de petits rejets, attends qu’ils aient au minimum 3 feuilles pour pouvoir le séparer de la plante mère. Tu peux également le laisser évoluer auprès de la plante principale pour que la potée soit plus volumineuse !

 

 

 

 

Encore un philodendron qui m’a séduite après quelques jours en jardinerie ! L’essayer c’est l’adopter ! Promis, juré…

 

 

soin plante automne

L’automne arrive dans quelques jours ! Je te partage mes conseils pour préparer tes plantes aux changements à venir !

 

N’hésite pas à rempoter si c’est nécessaire !

La transition entre l’été et l’automne se fait rarement de façon brusque. Les températures vont commencer à baisser, le temps d’ensoleillement aussi. Rien n’est sensé être trop brutal. Ainsi si tu vois qu’une de tes plantes a besoin d’être rempotée, n’attends pas ! Lors de ton rempotage n’hésite pas à changer complètement le terreau et à placer des billes d’argile en fond de pot. Il y a quelques jours j’ai rempoté mon tout dernier ficus arrivé à la maison. J’ai utilisé le terreau de rempotage Fertiligène adapté à ce genre de transition et le tour est joué !

 

automne plante soin

Continue l’apport en engrais tant qu’il fait doux.

Mon orientation (plein sud) me permet de garder une température assez haute dans mon appartement. Je continue donc de chouchouter un maximum mes plantes qui sortent d’une grosse invasion de nuisibles. Avec un apport en engrais par semaine, je préfère utiliser l’engrais tout prêt plantes vertes KB et l’engrais rapide cactus KB.

En effet tant que la période est propice à la pousse de tes plantes il ne faut pas hésiter à leur apporter de nouveaux nutriments !

Tu peux re-disposer tes plantes en fonction de ton intérieur.

Le plus gros du changement se fera sentir assez vite ! La lumière présente dans ton intérieur va diminuer petit à petit. N’hésite pas à réorganiser tes plantes pour essayer de les placer dans les endroits les plus lumineux de tes pièces.

 

plante soin automne

Attention, adapte l’arrosage aux besoins de tes plantes.

Tu dois surveiller la température de tes pièces et commencer à adapter tes arrosages. Si la température est toujours aussi haute, pas de problème, continue d’arroser régulièrement. Par contre quand les journées commenceront à être plus froides, tu pourras les espacer et bien arroser seulement quand le substrat de tes plantes sera bien sec.

N’hésite pas à partager comment se passe la transition chez toi et comment tu prends soin de tes plantes en automne !

bilan potager misaison

Nous sommes au mois d’août et après moultes tentatives de culture de certains légumes, je vous fais mes retours concernant certaines de mes expériences au potager !

potager fraises bilan

Echecs des semis d’aubergines et poivrons

Et oui ! Parce que les années ne se ressemblent jamais au potager, et que j’avais envie d’essayer de nouvelles choses, les échecs ne se sont pas fait attendre. Rien de bien grave car les conditions n’étaient pas optimales pour mes semis d’aubergines et de poivrons ! Connus pour être compliqués à réaliser, en apprentie que je suis, je n’ai pas fait de grands miracles. Et oui, mes deux barquettes de graines n’ont finalement pas survécues à la culture en intérieur en petite serre et ils étaient irrattrapables. Néanmoins, grâce à Vive le Végétal, producteur de plantes zéro déchet et français, qui m’a envoyé un plant,  j’ai pu finalement me lancer dans la culture d’aubergines !

Des concombres pas vraiment au top !

Dans mes échecs, j’ai également semé plus tôt dans la saison des concombres ; quelques plants étaient bien partis, néanmoins l’acclimatation a été compliquée et les intempéries n’ont pas aidées… J’ai vu mourrir les uns après les autres mes pieds quelques jours après la mise en terre. Pourquoi ? Comment? Je n’en suis pas vraiment sûre et dans le doute j’ai tenté de planter sans conviction une autre variété directement en terre quelques mois après. La météo étant plus clémente variant entre pluie et soleil suivi de températures douces : mes pieds de concombres ont finalement envahis mon carré potager et s’accrochent à leurs voisins les tomates et le ricin !

Coup de pouce des plantes de « service » au potager !

Pour la première fois cette année et grâce à l’accompagnement de Vive le Végétal, j’ai ajouté tout près de mes plants de légumes des plantes qu’ils m’ont envoyées, dit de « service » à mon potager !
A quoi ça sert ? En cultivant certaines variétés de plantes proches de ton potager, tu peux éviter des maladies ou autres invasions de nuisibles et ça peut sauver une culture !
Voici celles de Vive le Végétal et leurs utilisations :
  • La Capucine : elle attire les pucerons et protège ainsi la culture d’une invasion.
  • L’Oeillet d’inde : son odeur éloigne les ravageurs comme les altises ou les nématodes qui s’attaquent aux racines des plantes.
  • Le Ricin : il permet de lutter contre les larves d’insectes présentes dans le sol.
  • Le Soucis :  il éloigne les pucerons et attire les pollinisateurs !

potager bilan misaison

Bref tout ça pour dire que certaines plantes et fleurs aident drastiquement les plants au potager à vivre leur meilleure vie et m’apportent un super soutien pour éviter les traitements !
Je signe pour les prochaines années !
Voilà, c’était un bilan de mi-saison au potager ! On se donne rendez-vous pour la dernière étape : la récolte des légumes ! 🙂
plante immergee slow pharmacy

Envie de mettre une touche de verdure dans ton intérieur sans les inconvénients de l’entretien des plantes ? La marque Slow Pharmacy a trouvé le compromis parfait : des plantes immergées en bouteille.

La touche déco green qui ne meurt jamais !

C’est la philosophie de Lee et Jeong, les créateurs de Slow Pharmacy. Dans un studio de Séoul, il mettent en avant les avantages du ralentissement inspiré des méthodes traditionnelles de l’herbier. Ils créent de petites réserves de nature dans une huile secrète qui garde tout l’éclat d’une plante dans un petit bocal hermétique.

Les plantes en fiole, une idée moderne pour avoir de la verdure à la maison.

Ces plantes immergées apportent cette touche délicate et innovante de vert sur un bord d’étagère. Avec ou sans lumière, sans aucun entretien, c’est l’accessoire qui peut être placé n’importe où et qui, à mon avis est très décoratif !
Non seulement je trouve qu’il apporte une touche très originale à dans intérieur mais les détails que l’on peut observer à travers les bocaux sont dingues. Très reposant et intéressant !

Une idée de cadeau super pour les amoureux des plantes qui n’ont pas la main verte !

slow plante immergee pharmacy

De mon côté j’ai choisi des espèces de plantes que l’on peut retrouver dans des jardineries (monnaie du pape, fougère capillaire…) des plantes que l’on apprécie mais que l’on n’observe pas assez à mon goût. Pour tou.s.te. vos ami.e.s fans de plantes mais qui n’ont pas forcément le temps d’en prendre soin, je trouve que c’est la petite attention qui change et qui apporte une touche colorée même aux appartements les plus minimalistes.
Bref, délicatesse, modernité et verdure, combo parfait !
nouvelle annee potager

L’année dernière j’ai pu expérimenter pour la première fois la mise en place d’un potager urbain sur mon balcon !

Cette année, je me suis lancée de nouveaux défis pour essayer de nouvelles variétés à cultiver dans un petit espace. Je vous partage mes réussites et mes échecs !

Des tomates de différentes variétés !

Au vu de mon expérience de l’année dernière avec la mise en place de pieds de tomates, je me suis dit que j’allais à nouveau tenter l’expérience. Mais pas n’importe quelle variété ! Pour cette année je me suis décidée à occuper deux carrés potagers et d’y planter des tomates cerises (qui avaient très bien pris l’année passée) et des tomates coeur de boeuf !
En effet avec des tuteurs il est tout à fait possibles de garder une taille correcte des plants et d’avoir des légumes de taille moyenne pour se régaler au moment des récoltes !
De plus cette année je suis super bien équipée :
Lors de la mise en terre de mes plants de tomates, j’ai favorisé l’utilisation du terreau universel Performance Organics de la marque Fertiligène. Utilisable en agriculture biologique il est déjà enrichi en engrais et il promet une production plus importante de fleurs. Lors du mélange de mon substrat j’ai également déposé une bonne dose d’engrais tomates et légumes de la gamme Performance Organics en granulés. Et qui dit plus de fleurs dit plus de tomates ! Aucune excuse pour que mes tomates ne poussent pas en un temps record !
Tout cela a permis à mes plants de pouvoir bénéficier d’un boost dès leur plantation.
Ils ont bien grandi et font maintenant autour de 30cm. Pour les encourager à me faire de jolis légumes tout au long de la saison, je leur apporte de l’engrais liquide tomates et autres légumes, environ toutes les deux semaines.
Petit plus de ce joli produit : la bouteille et le bouchon intègre 100% de plastique recyclé et ça c’est top !

Un carré potager avec des concombres !

Et oui, l’année dernière j’avais choisi de semer des cornichons, tout chou et surtout petits, très pratique pour l’apéro mais cette année est sous le signe de « gros » légumes. Tout en respectant l’espace de culture que j’ai dédié à mes légumes sur mon extérieur, j’ai semé directement en terre cette variété car mes semis furent un échec…
Ils sont pour l’instant en train de grandir tranquillement et j’espère qu’ils me feront de beaux légumes !

Quelques nouveautés pour les légumes sur mon balcon.

Parce que  je n’avais que peu de place dans mes carrés potagers, j’ai décidé de planter un pied d’aubergine et un de courgette ronde dans des pots en plastique.
Comme l’espace est assez réduit et que leur apport en énergie est peut être insuffisant, j’ai mélangé au substrat l’engrais en granulés universel. Il est adapté à toutes les cultures, je peux donc faire mon dosage et nourrir tous les légumes de mon balcon ainsi que mes petites fleurs lors de leur rempotage !
culture aubergine potager

Petits tips pour ceux qui se lancent dans la culture urbaine !

De mon côté j’avais laissé le précédent terreau suite à mes cultures hivernales. Néanmoins il était important pour moi d’apporter du terreau frais et déjà avec des nutriments pour que mes plants puissent immédiatement bénéficier d’un max d’énergie pour pousser rapidement.
Je mélange donc la terre en place avec du nouveau terreau et de l’engrais en granulés qui apportera force et énergie tout au long de la saison.
Prévoir ses contenants en fonction du temps que l’on peut consacrer à l’entretien de ses plants. Et notamment de l’arrosage !
En effet les pots en plastique ont la particularité de garder le frais plus longtemps que les pots en argile. Les carrés potagers quand à eux, permettent une bonne aération des racines et surtout de garder au frais mes petits légumes ! Il est également très important de prévoir un paillage pour éviter l’invasion des mauvaises herbes, et surtout de garder au frais le terreau après les arrosages et le passage de notre bien aimée : la pluie.
Alors n’hésitez pas à tenter des choses.
Cette année j’ai semé des graines d’aubergines et de poivrons qui n’ont pas du tout apprécié la culture sous serre de mon appartement.. Je sais que je n’ai pas la configuration nécessaire pour réussir ce type de culture, je pencherai donc pour l’achat de plants de ces légumes.
Les légumes urbains sont aussi bons que les légumes du jardin alors lancez vous !
Longue vie à tous les potagers !
engrais plante printemps

Qui dit nouveau printemps, dit boost de croissance pour tes plantes ! Et oui c’est la période de réveil des plantes d’intérieur ! Je vais te partager mes tips pour réussir un bon début de printemps avec tes protégées.

Opération nettoyage et taille !

Oui oui ! Il n’y a pas que les plantes d’extérieur qui ont besoin d’une coupe de cheveux à l’arrivée des beaux jours ! Si tu as un peu négligé tes plantes dernièrement, il est temps de supprimer les feuilles mortes, de leur  faire prendre une belle douche et pourquoi pas de les traiter au savon noir pour faire briller leurs feuilles ! Un petit moment de soin qui sera idéal pour les lancer dans leur croissance !

Un rempotage s’impose !

Il n’est pas nécessaire de changer de pot tes plantes chaque année. Néanmoins si les racines sortent du pot par le dessous, c’est qu’il est temps de passer à l’action !
Rempoter qu’est-ce que c’est? C’est renouveler complètement le terreau de ta plante pour lui apporter du terreau frais et plein de nutriments pour qu’elle continue de croître. De mon côté pour mes plantes d’intérieur, j’utilise du « terreau poids plume » adapté très souple et facile à utiliser de La Pause Jardin. Si ta plante n’apprécie pas les excès d’eau n’hésite pas à mettre un bon drainage en fond de pot grâce à des billes d’argile, cela évitera les catastrophes de pourriture de racines !
Changer le terreau oui mais le pot également. Si les racines sont à l’étroit dans le pot actuel c’est qu’il est devenu trop petit. Sélectionne un pot de la taille supérieure et le tour est joué !

Des vitamines pour tout le monde !

Et celles qui n’ont pas besoin d’être rempotées alors? Tu peux leur apporter une petite dose de « vitamines » pour les encourager à pousser plus vite avec un peu d’engrais !
Solide ou liquide à toi de choisir ! J’utilise personnellement l’engrais liquide de La Pause Jardin car il est prêt à l’emploi pas besoin de doser, clic clic et c’est dans la terre ! Il faudra réitérer l’apport d’engrais une fois toutes les deux semaines voire une fois par mois suivant la variété.
Si tu n’es pas très assidu, tu peux aussi placer de petits « Dés à pousser » directement dans la terre pour que les nutriments se diffusent tout au long des mois qui arrivent pour ta plante. Une façon toute douce de leur dire : « allez pousse ma belle tu vas être canon ! »
Pour celles qui font vraiment la tête à la sortie de l’hiver, tu peux aussi utiliser l’engrais « Juste dose » qui nourrit ta plante pendant 4 semaines !
plante engrais printemps

Adapte l’emplacement de ta plante à la nouvelle lumière de ton intérieur !

Terminées les journées grises sans fin aux faibles lumières ! Ton intérieur laisse désormais davantage rentrer la lumière et tes plantes vont adorer ! Attention tout de même à respecter leurs besoins et à les déplacer au risque qu’elles reçoivent trop ou trop peu de lumière ! Prends garde à ne pas laisser une seule plante sauf les cactus et succulentes en plein soleil car sinon c’est la brûlure assurée !
Prêt(e)s pour accueillir le printemps ?! Alors à vos marques, prêts? Jardinez !!
wishlit plante 2021

Alors, alors, après deux mois, j’ai enfin sélectionné les plantes que je voudrai dénicher pour mon intérieur cette année ! Mais avant, si on faisait un petit récapitulatif de mes trouvailles de l’année 2020?

 

Ma wishlist 2020 est validée !

Finalement, je n’ai pas mis longtemps à terminer cette liste car dès que j’ai eu l’occasion d’acheter l’une de ces beautés je ne l’ai pas loupée ! J’aurai d’ailleurs pu potentiellement m’abstenir pour le philodendron verrucosum qui est dans un sale état et dont je n’arrive pas à me dépatouiller. Bref voici un petit rappel !

Pour récapituler voilà les plantes que j’avais sélectionnées l’année passée :

  • Philodendron Pink Princess
  • Philodendron Hastatum
  • Ludisia Discolor
  • Philodendron Verrucosum

Et les voici en photo chez moi !

 

 

Pour cette année, j’ai envie de mettre  » la barre plus haute » car il s’agit de plantes moins faciles à trouver sur le marché en ce moment. Même si certaines commencent à apparaître sur quelques sites en ligne, je prévois éventuellement d’étaler ces achats sur  l’année prochaine car je devrai potentiellement investir…

L’année 2020 a été un peu spéciale et même si j’avais pris comme résolution de choisir davantage mes plantes, j’ai néanmoins pas mal craqué. Ainsi ma collection ne cesse de s’agrandir même si les espèces sont « communes ».

J’arrête le suspense, voici ma wishlist pour 2021 !

Roulements de tambour…

  • Philodendron Gloriosum
  • Maranta Massangeana ou Maranta Black
  • Philodendron Silver Cloud
  • Aeonium Arboretum

 

 

 

 

Je vous laisse admirer ces jolis bébés que j’espère trouver durant cette année 2021 et je vous dis à l’année prochaine ! 😉

brume la boutique

La lilloise Sabrina fondatrice de Brume, nous raconte son histoire et pourquoi elle a souhaité ouvrir son magasin de plantes ambulant !

 

L’histoire de Brume la boutique.

Comme très souvent avant le lancement d’un projet, c’est la passion des plantes qui pousse Sabrina à créer son entreprise.

Une nouvelle maison avec une véranda et tout a changé ! La collection de Sabrina commence petit à petit à s’étoffer mais le choix n’était pas aussi riche qu’aujourd’hui et ce n’est pas évident pour elle de trouver des pépites pour décorer son intérieur.

Lors de ses voyages avec Jo, ils prennent le temps de parcourir les boutiques de plantes et s’en inspirent. Pour finalement décider de lancer leur concept !

 

 

Une boutique végétale ambulante est née !

L’envie de partager leur passion commence en allant à la rencontre des gens : avec un camion et du mobilier, Sabrina et Jo se baladent de ville en ville pour y recréer une ambiance végétale cosy et accompagner chaque client à trouver sa plante.

Pourquoi Brume ? Sabrina m’a répondu : « Un nom en français qui rappelle la beauté de la nature mais qui ne fasse pas allusion directement au monde des plantes. »

 

boutique brume plante

Une communication inédite !

Impossible de passer à côté de la ligne éditoriale de Brume : ils ont su créer leur propre identité tout en étant originaux et très drôles ! Alors si tu ne connais pas encore le compte Instagram de Brume, je t’invite à vite y faire un tour tu ne seras pas déçu ! Entre les Plant Quizz, le SAV plantes et autres petits jeux, l’accompagnement et le divertissement sont au rendez-vous !

 

brume boutique vegetal ambulante

 

Et depuis octobre 2020 un e-shop pour notre plus grand bonheur !

Et oui, suite au confinement beaucoup d’entreprises ont dû s’adapter pour pouvoir continuer à travailler. Suite à de très nombreuses demandes, Brume a finalement ouvert la livraison nationale depuis octobre dernier !

La team vous donne rendez-vous dès lundi 20h pour la ré-ouverture de son e-shop de Brume pour 2021.

dormance caladiums

Au printemps dernier tu as craqué sur une ou plusieurs variétés de caladiums ! Si spectaculaires durant les beaux jours, quand vient l’hiver ils font vite la tête… Mais alors qu’arrive-t-il à nos caladiums quand l’été part en vacances?
Je t’explique tout ici !

 

Le caladium est une plante à bulbe !

Le tubercule du caladium est sa réserve alimentaire ! Il lui offre une saison de dormance pour lui permettre de sortir de nouvelles feuilles dès que les températures seront plus douces !
A la fin de sa période de croissance il est donc normal de voir ta plante dépérir et passer l’arme à gauche : c’est la mise en dormance du caladium !

Que faire lorsque ma plante est totalement fanée?

 

dormance caladium

 

Tu as deux façons de « stocker » ton bulbe de caldium :
– Tu peux le laisser en terre : attention lorsque tu choisis cette technique, il faut faire en sorte que le terreau soit le plus sec possible. Car si tu places ton pot dans un placard ou dans une cave et que le terreau est encore humide, tu risques de faire pourrir ton bulbe et de ne jamais revoir la couleur de ton caladium. Alors laisse le sécher au soleil quelques jours ou place à proximité d’une source de chaleur !

– Tu peux tout à fait retirer le bulbe de terre ! Si tu manques de place c’est idéal pour le stocker. Il te suffit de creuser à la recherche de ton bulbe dans la terre ! Egalement, fais en sorte que le bulbe soit propre et sec avant de le placer dans un petit sachet en kraft dans lequel tu peux mettre un peu de paillage pour assurer une bonne conservation.

Et après que faire de ton caladium ?

Tu peux le ranger dans un placard, une cave ou une petite boite ! Il ne te manque plus qu’à patienter jusqu’au printemps (mars ou avril) avant de recommencer les arrosages ou de planter à nouveaux tes bulbles !

Bonne nuit les petits caladiums !

humidificateur test levoit

Peu avant l’arrivée du printemps, je me suis vite rendu compte qu’au vu de l’exposition plein sud de mon appartement et de mes absences prolongées dues à mon travail, j’allais devoir investir dans un humidificateur. Je vous fais mon retour sur les trois références que je possède chez moi.

Pourquoi investir dans un humidificateur ?

Tout d’abord, il n’est en aucun cas obligatoire d’acheter un humidificateur : de mon côté j’ai une collection de plantes importante qui a des besoins spécifiques. Comme je suis régulièrement absente de chez moi, je ne peux pas demander à mes catsitters de passer 1h à brumiser mes plantes.
Pour leur épargner un entretien qui n’est pas le leur, j’ai décidé d’investir.
Tout d’abord pour me rassurer. Car grâce à des capteurs certains humidificateurs se mettent en marche automatiquement puis pour m’enlever du temps passé à brumiser mes plantes. Même si c’est un plaisir, au vu de ma collection, il faut prendre le temps et je ne l’ai pas forcément à chaque fois.
C’est parti pour les comparatifs !

Le Levoit Humidificateur d’air

 

test humidificateur levoit

C’est le premier humidificateur que j’ai acheté pour mettre dans mon salon. Il a une capacité de 5,5L donc il peut durer assez longtemps avec son stock d‘eau. Il a une double buse que l’on peut orienter comme on le souhaite.
L’aspect est assez sympa et son petit écran est en permanence allumé pour indiquer la température de la pièce et le taux d’humidité. Son capteur se trouve au dos de la machine.
Petit inconvénient : pour remplir le réservoir d’eau on est obligé de détacher toute la structure et de la retourner pour accéder au réservoir… Assez compliqué à l’écrit et pareil en pratique. Car une fois qu’il est plein il faut le retourner et le reposer à sa place. Une gymnastique dont je me passerai bien !
Avantage de ce produit, la fonction automatique est top, c’est à dire que lorsque le capteur estime que l’humidité est trop basse en fonction de la température il se met en marche tout seul pour rétablir l’équilibre entre les deux valeurs.

Le Elechomes Humidificateur d’Air Ultrasonique (SH8820)

 

test humidificateur elechomes

Dans les faits, il a les mêmes particularités que le Levoit. Une capacité de 5,5L, il a les mêmes fonctionnalités : double buse, timer, mode nuit, air chaud, froid… Néanmoins, pour l’option automatique, le capteur se rallume lorsque le taux d’humidité est environ 3 à 5% inférieur à celui que tu as choisi. Il ne fait pas en fonction de la température. Tu dois donc choisir un taux d’humidité à respecter et la machine fera en sorte de le respecter. Ce que je trouve assez sympa aussi !
Dans un pièce chaude, il aura tendance à s’allumer plus fréquemment pour garder le taux d’humidité de ton choix. C’est un vrai avantage !
Un autre point positif et pas des moindre : la possibilité de remplir directement le réservoir dans l’humidificateur. Il est situé au dessus de la machine et il n’est pas nécessaire de le retirer pour le remplir. Et ça c’est top !
Néanmoins je le trouve tout de même plus bruyant que le Levoit. Egalement lorsque l’on éteint la machine, je ne comprends pas pourquoi il faut appuyer sur « Sreen-off » sinon l’écran reste allumé et clignote.

Barre humidificateur Atmofix

 

 

test humidificateur barre

Pratique car portable, tu peux le placer dans le contenant de ton choix, cet humidificateur est idéal pour une petite zone. Il faudra l’allumer manuellement et sa durée d’action est entre 2 à 8h en fonction de l’eau disponible.
De plus, il est uniquement vendu avec une prise USB sans le secteur et la prise est très courte. Il y a donc peu de possibilités de le placer autre part qu’à proximité d’une prise ce qui est très contraignant.
Egalement, le filtre de l’humidificateur est à changer tous les 1/3 mois en fonction de ton utilisation.
Attention, il existe plein de « non marque » à des prix beaucoup plus intéressants sur Amazon. Donc en aucun cas je vous recommande ce modèle là en particulier.
Conclusion, pratique pour les petites collections et petits coins, mais en fonction de ton utilisation il peut largement convenir !


J’espère que cet article pourra t’aider à comprendre l’utilité des humidificateur. Il existe un grand nombre d’humidificateurs et je te conseille d’adapter ton achat en fonction de tes besoins et de ton utilisation. Mais pour commencer, tu as déjà quelques infos sur ces trois produits que j’ai testés pour toi ! 🙂
1 2 3 9