bois station bouturage

Si tu me suis depuis un moment, tu connais mes envies de bouturages non prémédités… Bouturer ses plantes, d’accord, mais il faut bien leur trouver une place pour les faire raciner en eau ! Dans cet article je partage les stations de bouturage que j’ai dénichées spécialement pour toi.

 

bois station de bouturage

 

Mes stations de bouturage en bois clair

Voici les deux petites stations de bouturage que j’ai chez moi. J’aime quand c’est simple et épuré et comme je ne suis pas une grande bricoleuse il a fallu trouver des objets qui ressemblent à ma déco. Et voilà le travail ! J’ai reçu ces petites stations à noël il y a deux ans et je trouve que c’est super pratique et très chou  !

 

station bois bouturage

Une station de bouturage plus originale en bois foncé

Dans le même style, j’ai trouvé cette jolie station en bois foncé avec des fioles arrondies qui flottent au dessus du vide bien accrochées à leur support. Un peu plus travaillé et tout aussi efficace !

 

station de bouturage bois

Tube à essai sur son support à bois

J’ai également trouvé ces jolis tubes à essai dont on peut choisir la hauteur et qui tiennent sur un simple support en bois. A disposer comme on le souhaite en fonction de sa déco avec de petites boutures dedans ou des tiges de fleurs séchées.

 

station bouturage

Vases en métal rose doré

Si tu n’es pas trop bois, ces petits vases soutenus par un support en métal sauront te convaincre. Suspendus, ces petits contenants ajoutent de la légèreté à l’ensemble de l’objet ! Une bien belle façon de présenter ses boutures.

 

bouturage station bois

La surprise du chef : une étagère triangulaire support de tubes à essai !

Une petite beauté que j’ai dénichée sur Etsy ! Parfait si tu manques de place et que tu as envie de placer de jolies fioles sur un mur. C’est assez mignon en image ! L’essayer c’est l’adopter.

 

Si tu te sens l’âme d’un(e) bricoleuse, tu peux retrouver des tonnes d’idées sur Etsy ou Amazon pour créer ta propre station de bouturage !

 

taux humidite plantes

Depuis que j’ai emménagé dans mon nouvel appartement, j’ai investi dans des humidificateurs. On me demande très souvent pourquoi et est-ce que c’est indispensable. Pour répondre à ces questions je vais d’abord t’expliquer comment l’air de nos maisons se comporte et comment nos plantes y « survivent ».

La respiration des plantes.

Nos plantes respirent par des pores appelés stomates situés très souvent sous les feuilles.
Grâce à eux, la plante effectue des échanges de gaz. L’air libéré par la plante est souvent plus humide que l’air. Ainsi lors de sa respiration, la plante perd de l’eau.
Plus l’air de ton intérieur est sec plus elle perdra d’eau. Pour compenser cette perte, la plante ferme partiellement ses stomates. Elle ne peut donc plus respirer correctement !
On peut voir les conséquences sur nos plantes : le feuillage brunit sur le bord et/ou la pointe et il peut même tomber. La croissance est elle aussi impactée. La plante peut même demander un arrosage plus fréquent pour compenser la perte d’eau par son feuillage.
Elle peut avoir l’air mal en point et sera susceptible d’attirer les nuisibles qui seront plus à même de s’installer et attaquer ta plante.
Bref un vilain cercle vicieux que tu peux éviter en augmentant l’humidité de ton intérieur !
humidité taux plante

Les besoins en hygrométrie de tes plantes.

Ici nous allons parler des plantes au feuillage fin qui ont des besoins plus importants en hygrométrie. Effectivement les plantes comme les succulentes ou les cactées se satisferont d’un taux d’humidité à 50% sans problème !
Nos plantes apprécient une humidité relative ( c’est le rapport entre le contenu en vapeur d’eau de l’air et sa capacité maximale à en contenir )  de 70 à 80%. Or on est d’accord, que c’est un peu trop pour nous les humains. Néanmoins un taux autour de 50% peut tout à fait être un bon compromis pour les deux ! Et oui, cela nous permets de mieux respirer et nous souffrons moins longtemps de rhumes, grippes et autres maladies !
taux humidité plante

Comment augmenter le taux d’humidité relative?

L’humidificateur est ici un outil très apprécié car il peut monter à des taux d’humidité importants et peut subvenir aux besoins de la plupart des végétaux. Il y a cependant une limite, car l’hygrométrie ne sera peut être pas assez haute en fonction des besoins de chacune de tes plantes.
Il existe d’autres solutions parfois moins coûteuses pour pallier aux besoins d’humidité des plantes :
  • Tu peux les regrouper : rassemblées, elles pourront bénéficier de l’humidité de leur voisine et créer un petit coin très humide. ( Et oui n’oublie pas, chaque plante rejette de l’eau ! )
  • Place tes plantes sur un plateau de graviers ou billes d’argile : verse de l’eau régulièrement sur ce lit de pierres, cela permettra à la zone d’être très humide lors de l’évaporation de l’eau.
  • Pour les plantes les plus fragiles, tu peux les cultiver sous un abri pendant l’hiver : de petites cloches en verre peuvent tout à fait faire l’affaire ou encore des terrariums ou des sacs transparents, car l’humidité y est proche de 100% !
Je recommande très souvent de vaporiser les plantes : c’est top, ça permet une petite douche et un petit peu d’humidité dans l’air proche de la plante, mais l’effet et très passager ! Tu n’obtiendras jamais le taux d’humidité obtenus grâce aux conseils ci-dessus en vaporisant ta plante une fois par semaine ! Ou alors lance toi dans une vaporisation quotidienne de préférence le matin et le soir !
Que ce soit en été et surtout en hiver, nos intérieurs sont secs pour nos plantes. Alors prépare toi à humidifier l’air de ton habitat pour que tout le monde passe une belle saison !
ceramiste creation plante

Depuis quelques semaines j’ai découvert des créations originales de céramistes que j’adore. Et comme je suis de plus en plus en quête de produits artisanaux, je suis ravie de vous partager aujourd’hui de superbes objets que tu peux utiliser pour mettre en avant tes plantes dans ton intérieur !

 

 

Clarina Ceramics

Céramiste reconvertie, Clara a quitté l’Espagne pour venir travailler dans la capitale française. De là est née son envie de créer de ses mains des objets uniques. Ses réalisations très minimalistes et poétiques, comme ses pots à réserve d’eau ou encore ses oyas, seront parfaits pour apporter du style à tes plantes.

 

 

Dodo Toucan

 

Comment ne pas tomber sous le charme de l’univers de Dodo Toucan, créé par Sarah Théron en 2015? Vivant et coloré, le style de Dodo Toucan est très inspiré de la nature et j’ai adoré leurs petits pots avec coupelle ! Une belle sélection pour se faire plaisir en fonction de sa déco !

 

 

Berthe Céramique

 

Simples et efficaces, les petits objets de Berthe sont tout doux et se marieront parfaitement avec un intérieur sobre. Comment ne pas adorer ses jolis oyas lumineux avec la touche personnelle de Berthe?

 

 

Ninon et Auguste

 

On atterrit dans  la jungle avec l’univers enfantin d’Annabelle. J’ai eu un coup de coeur de mon côté pour ses magnifiques cache-pots tigres disponibles dans plusieurs tailles !

 

 

 

Mauvais Garçon

 

Marine réalise de belles créations qu’elle qualifie de « magique et doucement insolant » ! Les jolis cache-pots de Mauvais Garçon shop font ressortir le grès customisé à la main par l’artiste ! Bref, j’adore !

 

 

N’hésite pas à partager tes créatrices et créateurs préférés en commentaire !

urbain potager bilan

Cette année pour la première fois, je me suis lancée dans la création d’un potager urbain sur ma terrasse. Après quelques mois je fais le bilan, ce qui a fonctionné, mes récoltes et mes erreurs !

 

Réaliser toutes les étapes soi-même.

Cela me tenais à coeur de réaliser toutes les étapes avant la création de mon potager. J’ai donc fais le choix des légumes, réalisé les semis, le repiquage puis la mise en terre. Et le résultat est tellement satisfaisant ! Tout ce que j’ai fais germer au préalable m’a donné des fruits et légumes. Et quelle fierté ! C’est sans aucun doute que je recommencerai l’année prochaine, car finalement, tout le monde peut le faire !

 

 

La mise en place et le choix de la culture.

Comme c’était la première fois que je faisais un potager dans mon nouvel appartement, j’ai dû choisir l’endroit de culture, les contenants, le terreau, etc. Sans vraiment savoir comment chacune de mes graines allaient évoluer, je suis donc ravie d’avoir trouvé les pots adaptés à mes légumes ainsi que le terreau ! Je pense que pour mon prochain potager, j’ajouterai des oyas en pleine terre, car cette année avec la canicule, il était nécessaire d’arroser tous les soirs ! Chaque jour de sécheresse fatiguait vraiment mes plants et avec tout le temps investi, il était hors de question que mon potager manque d’eau !

Tu peux retrouver tous les accessoires que j’ai utilisés pour la mise en place de mon potager dans cet article !

 

Voir grandir ses légumes et les récolter !

Comme mon balcon est exposé plein sud, j’ai choisi de cultiver des fruits et légumes qui pouvaient supporter la chaleur. J’ai donc planté tomates, radis, courgettes, fraises, aubergines et encore mini-concombres. Voir apparaitre les premières fleurs est un moment si cool ! Ça veut dire que tu as réussi ! Et lorsque les premiers légumes arrivent enfin c’est le saint-graal ! Je note que j’ai correctement arrosé mes radis car ils n’étaient pas amer et que les tomates rondes sont mes préférées !

 

urbain bilan potager

 

Les choses à améliorer

Comme c’était la première fois que je réalisais un potager, j’ai noté les quelques points à améliorer :

  • Savoir être patiente : J’ai vu apparaitre très tôt des pucerons et plus spécifiquement sur mes aubergines. J’ai longtemps hésité à traiter, pour finalement me rendre compte que la nature faisait les choses par elle-même, puisqu’une petite coccinelle n’en a fait qu’une bouchée.

 

  • Traiter au bon moment : J’ai également eu une attaque d’araignées rouges sur mes plants de tomates. Je pense qu’il était trop tard pour traiter, car elles avaient du mal à rougir, mais en taillant mon pied régulièrement j’ai tout de même pu avoir des fruits. Je devrais prévoir de traiter en prévention dès l’apparition des fleurs.

 

  • Forcer un peu les choses : J’ai planté des courgettes en retard. On m’a conseillé de ne pas polliniser moi-même les fleurs et que les insectes feraient leur travail. Résultat je n’ai eu que très peu de fleurs femelles et aucune courgette à récolter car le temps pour polliniser les fleurs était beaucoup trop court pour nos amis les abeilles. Pour les prochaines, je n’hésiterai pas à donner un petit coup de pouce !

 

C’était le petit bilan de mon premier potager urbain. Je pense continuer de cultiver en automne avec des légumes adaptés à la saison car il fait encore doux !

N’hésite pas à partager ton expérience en commentaire ! 😉

bouturer un pothos

Quelques conseils pour bouturer cette jolie plante très simple d’entretien, le pothos !

 

Envie de multiplier tes pothos ou encore de les partager avec tes proches? Tu trouveras tous les conseils pour réaliser tes boutures avec succès.

 

Observe la plante mère

Le pothos est constitué de longues tiges pouvant atteindre de très grandes tailles. Tout au long de celles-ci, tu peux apercevoir de petits bouts noirs à l’opposé de chacune des feuilles. Il s’agit de racines aériennes qui, une fois en contact avec l’eau ou la terre, continueront leur croissance pour créer le système racinaire de ta bouture.

bouturage pothos

 

Prélève autant de boutures de pothos que tu le souhaites !

Chaque racine aérienne peut donner une nouvelle plante ! A toi de choisir la taille de ta bouture et coupe bien entre deux noeuds. Couper ta plante mère lui permettra de s’étoffer grâce à la ramification. En effet, tu pourras observer la pousse d’une nouvelle tige au niveau du noeud le plus proche de la plante. Prends soin de couper la tige de façon nette pour que la cicatrisation se fasse sans soucis.

pothos bouturage

Tu peux bouturer ton pothos en eau ou en terre.

 

Une fois que toutes tes petites boutures sont prêtes, retire la ou les feuilles à l’endroit du futur départ des racines pour leur laisser de l’espace.

Maintenant, tu peux choisir de les faire évoluer en eau ou en terre. La culture en eau permet de suivre l’apparition des racines et d’être certain que ta plante sera assez costaude pour aller en pleine terre. Il est également possible de planter immédiatement ta bouture en terre, avec un arrosage fréquent cela permettra au petit bout de racine de se développer dans son nouveau pot. Tu peux tenter les deux cultures !

 

 

Pour la bouture de pothos en eau, attends l’apparition de racines.

N’hésite pas à changer l’eau de ton bocal toutes les 2 semaines, cela te permettra de vérifier que ta bouture pousse correctement sans pourriture. Car oui c’est possible ! Si le bout de ta tige devient noire, retire la de l’eau et coupe à nouveau puis replace la en eau. Lorsque les racines atteignent 3 à 4 cm tu peux planter ta bouture ! Cela peut prendre 3 à 4 semaines, alors un petit peu de patience !

 

epipremnum pothos bouturage

Prendre soin de son bébé pothos

Ҫa y est ! Les racines sont assez longues pour pouvoir aller en terre. Comme la bouture que tu as plantée directement en terre et ces nouvelles plantes demandent une grande attention. L’arrosage est plus fréquent car elles sont en pleine croissance.

Dès que le terreau est sec il faudra arrose ! Pour ta bouture en eau, il faudra arroser dès que le terreau commence à sécher pour que le changement de milieu soit plus doux. Choisis une taille de pot adapté à ta bouture. Dans un trop gros pot la plante épuisera ses forces à étendre ses racines et ne te fera pas de feuille voire très peu.

 

Avec le temps tu pourras rempoter ta plante pour lui apporter un pot plus grand dès que ses racines seront assez grandes et sortiront par le trou du dessous du pot ! De la graine de champion comme maman pothos !

 

Et voici une vidéo tuto pour te résumer tout ça !

 

 

Partage ton expérience avec le pothos en commentaire ! Si tu veux tout savoir sur l’entretien de celle jolie plante, par ici !

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

raphidora tetrasperma

Tu souhaites tout savoir sur le raphidora tetrasperma avant de l’adopter pour ton intérieur ? Je te partage mes conseils d’entretien juste ici !

 

 

Les besoins en lumière

Cette jolie plante originaire d’Amérique tropicale apprécie une belle luminosité. Comme sa cousine éloignée la monstera deliciosa, elle est très simple d’entretien. Attention néanmoins, évite que le soleil ne vienne chatouiller son feuillage au risque de brûlures. Le raphidora tetrasperma aussi appelé monstera minima sera parfaitement à son aise dans ton intérieur !

 

raphidora tetrasperma monstera

Les apports en eau du raphidora tetrasperma

 

La fréquence d’arrosage de ta plante est la suivante : sa période de croissance (printemps-été) donner à boire dès que le terreau est sec. En hiver, réduis les apports en eau pour ton monstera minima et laisse bien sécher le substrat entre les arrosages. Tu peux également brumiser régulièrement les feuilles de ta plante pour lui apporter une bonne hygrométrie.

 

Entretenir ma plante

 

Dans la nature, la monstera minima est une liane qui peut grimper le long des arbres ou bien retomber. Si tu souhaites que ta plante pousse en hauteur, n’hésite pas à la tuteurer quand elle est encore jeune, car ses tiges sont plus malléables. Comme c’est une plante peu étoffée, tu peux pincer entre deux noeuds ton raphidora tetrasperma.

 

 

monstera minima plante

 

Bouturer une monstera minima

Il est très simple de bouturer cette belle plante. Sélectionne le centre d’un des noeuds de ta plante, et coupe de façon nette. Place ensuite ta bouture en eau et observe les racines apparaitre ! Tu peux réitérer l’expérience autant de fois que tu le souhaites. Cela encouragera ton raphidora tetrasperma à se ramifier (comme vu ci-dessus) et il deviendra plus touffu !

 

 

N’hésite pas à partager ton expérience avec ta propre plante en commentaire 😉

 

 

acessoires ete plante

Comme tous les ans, l’été et les fortes chaleurs font passer de mauvais moments à nos jolies plantes d’intérieur. Je te partage mes accessoires de prédilection pour aider tes plantes à survivre aux fortes températures.

Les ollas champis de Le Vivant.

 

Ces jolis réservoirs à eau en terre cuite perpétuent une technique d’irrigation ancestrale et écologique. L’olla s’adapte aux besoins en eau de la plante. Même s’il ne remplace pas l’arrosage il permet à la plante garder son terreau au frais pendant 3 à 6 jours.
De plus, son design habille le pot de ta plante et colore ton intérieur ! L’essayer c’est l’adopter ! 😉

Petit cristal goute à goute.

Pour tes plantes de petite taille, ce cristal en verre arrosera en surface ta plante pendant environ 3 jours. Idéal pour un départ en week-end et éviter que le terreau ne sèche trop rapidement.
Dans le même style, tu peux retrouver les petites pierres d’eau.

Bulle en verre goutte à goutte.

Contrairement au système de goutte à goutte précédent, ici l’arrosage se fait en profondeur dans le terreau. Ainsi par capillarité ta plante sera arrosée petit à petit pendant quelques jours. Je te conseille de choisir la taille de la bulle en verre en fonction de la taille de ta plante et de ses besoins en eau. Car il s’agit d’une alternative à l’arrosage pour un temps limité seulement.

Cône en argile pour bouteilles en verre.

accessoire cone ete

Ces cônes en argile permettent de recycler tes bouteilles et de les utiliser pour garder le terreau de tes plantes au frais.
Attention cette technique ne remplace pas les arrosages. Grâce à la matière du cône, l’eau rafraîchira le terreau de ta plante intérieure ou extérieure.
Partage tes astuces pour aider tes plantes à supporter les fortes chaleurs.
potager accessoires

Après toutes les étapes de culture du potager, je te partage les accessoires que j’ai utilisés du semis jusqu’à la mise en terre de mon potager !

Graines bio.

Toutes les graines sont issues de box de jardinage telles : La Box à Planter, L’échoppe Végétale et Mon Petit Coin Vert.
J’avais envie d’avoir un potager bio et d’utiliser uniquement des traitements naturels et tout commence par de la petite graine.

accessoires potager

Mini-plantoir.

Idéal pour un petit nombre de semis en toute précision. C’est une des étapes délicates de la plantation donc j’ai préféré l’utilisation de cet outils pour ne pas abîmer mes graines pendant la manipulation.
potager accessoires urbain

Mini-serre pour les semis.

J’ai cette serre sans les cellules pour caser les différents contenants que j’avais recyclés (boites à oeufs, pots de yaourt…).
Parfaite pour garder à une température idéale les semis tous juste mis en terre. La serre permet également de réduire les arrosages car elle garde la chaleur et l’humidité. Elle est aussi très simple à déplacer car en plastique et légère.

Lombricompost solide biologique.

Idéal pour enrichir le terreau lors du repiquage de mes semis. C’est d’ailleurs seulement à cette étape que j’ai apporté du compost à ma culture.

Terreau et engrais.

Je ne cesse de vous partager les produits de la marque Undergreen car leur gamme est adaptée aux urbains, je l’ai testée et adorée !
J’ai utilisé de l’engrais solide lors de la mise en terre de mes légumes et j’apporte de l’engrais liquide toutes les deux semaines environ à tous mes légumes.
potager accessoire urbain

Pots en géotextile.

Tu peux les dénicher dans la boutique en ligne de Pousse Pousse, une entreprise persuadée que chacun peut agir pour la planète à son échelle.
Dans la boutique tu pourras trouver un large choix de produits autour de l’écologie et du Zéro Déchet.
Tu peux aussi retrouver leur box mensuelle dont le thème varie chaque mois avec des produits fabriqués par la marque (produits cosmétiques bio, produits ménagers…).
Plein d’idées pour changer ta façon de consommer !
Si tu as toi aussi des accessoires pour potager que tu as testé, tu peux les partager en commentaire !
planter en pleine terre

Les beaux jours sont là et tes plants de légumes grandissent bien? Il est temps de les planter dans leur pots définitifs !

L’acclimatation des plants.

Le plus important lorsque l’on bascule ses légumes en pleine terre, c’est l’acclimatation.
Avant la mise en terre, j’ai pris le temps de placer mes plants de légumes à l’extérieur pour qu’ils commencent à s’habituer au climat. S’ils sortent directement de la serre, fais bien attention de choisir un moment où la météo est clémente avec des températures douces.
On dit qu’après les saints de glace (mi-mai) tu peux transvaser tes légumes sans crainte car le risque de gel est moindre.
N’aie pas peur d’être trop patient, il vaut mieux un peu de retard sur ta récolte que pas de légumes du tout non !

Quel terreau utiliser pour ton potager ?

Je te conseille d’en choisir un adapté à la culture du potager. De mon côté j’ai choisi d’utiliser le terreau bio « Kitchen Passion » d’Undergreen. Riche en nutriments, ce terreau organique est idéal pour la culture du potager dans les petits espaces.
J’ai pris le temps de bien remuer la terre pour l’aérer au maximum et avant de mettre la dernière couche j’y ai déposé de l’engrais solide de chez Undergreen également. Ce sont de petits bâtonnets qui vont nourrir les plants de légumes tout au long de la croissance et de l’arrosage.

pleine planter terre

Quel pots utiliser pour tes légumes?

Il n’y a pas de limites au niveau des contenants pour le potager ! Prends seulement en compte la place nécessaire à tes plants de légumes en grandissant et la profondeur des racines pour qu’ils se développent correctement.
Pour ma part, j’ai choisi des pots carrés en géotextile de la marque Metro Huerto  dénichés sur La Box à Planter. Cette matière permet aux racines de mieux respirer car le pot garde l’humidité. Il est assez pratique car très léger, pliable et lavable une dizaine de fois !

Pourquoi j’ai fais le choix de pailler mes cultures de légumes?

Pour garder le terreau au frais tout au long de la saison, j’ai choisi de pailler tous les contenants où poussent mes légumes. Il s’agit de paillis de chanvre, il protège le sol des pluies violentes, du froid et des très fortes chaleurs.
100% biodégradable, il s’incorpore au sol et l’enrichit en humus. Petit bonus, il limite le désherbage et réduit l’évaporation des sols, ainsi l’humidité est stockée plus longtemps !
Mais pas de répit pour les jardiniers exposés plein sud comme moi ! Il faut surveiller en permanence pour éviter une trop grosse sécheresse et la perte de ta culture !
C’était la dernière étape avant de pouvoir commencer à apprécier la pousse de ton potager. Il peut y avoir une période de stagnation, mais ça ne dure jamais longtemps !
Maintenant tu passes en mode observation et arrosage de tout ce petit monde en attendant l’apparition des premières fleurs !
planter terre pleine
reussir boutures plante

Tu t’es lancé depuis peu dans le bouturage de tes plantes préférées mais tu as peur de mal faire? Je te partage mes astuces pour réussir tes boutures !

Couper au bon endroit pour ne pas abîmer la plante mère !

 

Le bouturage peut se faire de différentes façons sur nos plantes d’intérieur.
La méthode la plus connue c’est la coupe d’une plante entre deux noeuds. C’est l’endroit idéal pour assurer une pousse des racines systématique lors du bouturage que l’on appelle « de tige ».
S’il s’agit d’un rejet de ta plante mère, attention de sectionner le bébé plante seulement lorsqu’il a minimum trois feuilles sinon il ne sera probablement pas assez costaud pour pousser tout seul.
Coupe le rejet bien au milieu entre la future bouture et la plante mère.

Placer ta bouture en eau !

Certaines personnes pourront te conseiller de placer ta bouture directement en terre. C’est possible ! Mais en plaçant ta bouture en eau, tu pourras observer les racines se développer. C’est seulement lorsqu’elles feront au moins 3 à 5cm que tu pourras la planter. Plus ta bouture a de racines plus elle est sûre de pouvoir reprendre lorsqu’elle sera en terre.
Attention, laisser sa bouture en eau longtemps, c’est également prévoir qu’elle s’habitue à un environnement humide car oui l’hydroculture c’est possible ! L’acclimatation devra être à surveiller de près. Tu devras arroser souvent ta bouture pour que le changement de milieu de culture ne soit pas trop violent !

Adapter la taille du pot de ta bouture à la taille de ses racines.

 

boutures plante reussir

Je te conseille de placer ta nouvelle bouture dans un pot à sa taille. Elle va déjà subir un changement de milieu compliqué, autant la mettre dans de bonnes conditions pour pousser !
Ainsi tu encourages le système racinaire mince à s’accroître dans un espace idéal.
En plus de voir ta plante pousser en direct, tu pourras également constater par la suite que ses racines poussent rapidement !
Comme lors du rempotage, donner un pot trop grand à une plante lui fait perdre beaucoup d’énergie pour étaler ses racines dans son nouvel espace. Au lieu de se concentrer sur la formation de nouvelles feuilles et de potentielles fleurs !

Surveiller ses boutures !

 

boutures reussir plante

Comme toutes les plantes, tu n’es jamais à l’abri d’un excès d’arrosage ou d’une sécheresse trop rapide du terreau. Ces petites plantes qui commencent leur vie en terre ont besoin d’une attention toute particulière. Chouchoute les et elles te le rendront en devenant aussi belles que leur mère !
Tu as des astuces de bouturage imparables ! Partage les en commentaire !
1 2 3 8